Erika Stucky

Erika Stucky, Schweizer Musikpreis 2020
Erika Stucky
© Mirco Taliercio

Erika Stucky

Une jodleuse blues aux ressources inépuisables

Chanteuse, polyinstrumentiste, performeuse, Erika Stucky (1962*) assume une multiplicité d’identités musicales. La musique hippie telle que jouée à San Francisco, sa ville natale, l’accompagne par-dessus l’Atlantique jusqu’au village de montagne du Haut-Valais où elle grandit à partir de sa neuvième année. Elle s’immerge très tôt dans les traditions de la musique populaire suisse, étudie la pantomime au Teatro Dimitri, ainsi que la comédie et le chant jazz à Paris. Cette helvetico-américaine relie ses points d’ancrage des deux côtés de l’Atlantique en pratiquant un art d’action vocale situé entre le jodel et le blues, qui, après trente-cinq ans de carrière, n’a pas fini de nous surprendre : que ce soit avec ses groupes, The Sophisticrats ou Bubbles & Bones, en tant qu’interprète de Jimi Hendrix avec Christy Doran ou dans un hommage à Woodstock par les Young Gods. Elle a été madame God dans la pièce de Sybille Berg “ La vie de Helge ”, elle a chanté en duo avec le contre-ténor Andreas Scholl, a été la voix des sorcières dans une mise en scène de “ Didon et Énée ” de Purcell, toujours “ sérieusement d’avant-garde ” et “ sérieusement fun ”.

Website

Youtube

Stucky Bad (Cover Michael Jackson)

Suicidal yodels (CD)

Papito mit Andreas Scholl, FM Einheit, Knut Jensen und La Cetra Barockorchester

Papito mit Andreas Scholl, FM Einheit, Knut Jensen und La Cetra Barockorchester

Erika Stucky – Berg und Geist (filmisches Porträt)

Spotify