Jossi Wieler

Jossi Wieler
© BAK/Gneborg

Jossi Wieler

Rénovateur coopératif de l’opéra 

Grand Prix suisse de théâtre / Anneau Hans-Reinhart 2020
Jossi Wieler, né en 1951 à Kreuzlingen, vit aujourd’hui à Berlin. Depuis un quart de siècle, il est l’un des rénovateurs de l’opéra de niveau international. Issu d’une famille de la bourgeoisie juive libérale, il a vécu en Israël de 1972 à 1980 et y a notamment étudié la mise en scène à l’Université de Tel-Aviv. En 1980, il est nommé assistant metteur en scène au Schauspielhaus Düsseldorf avant d’enchaîner les mises en scène en Allemagne et en Suisse : à Heidelberg, Bonn, Stuttgart, Bâle, Hambourg, Munich, Zurich, Berlin. Invité à de nombreux festivals nationaux et internationaux, il a notamment monté plusieurs pièces aux Rencontres théâtrales de Berlin : « Amphitryon » en 1985, « Wolken.Heim. » d’Elfriede Jelinek en 1994, qui lui vaut la récompense de metteur en scène de l’année, « Alkestis » en 2002 et « Mittagswende » en 2005. Jossi Wieler a obtenu de nombreuses autres distinctions, notamment le Prix Konrad Wolf de l’Académie des arts de Berlin en 2002, le Prix de la critique allemande en 2005, le Prix Nestroy en 2009 ainsi que le Prix de la culture du canton de Thurgovie en 2019.

Depuis 1994, il met également en scène des opéras avec Sergio Morabito. Leur collaboration se caractérise par un dialogue mutuel et par l’imprégnation sensuelle des partitions respectives en fonction de leur pertinence sociopolitique pour le présent. A l’Opéra de Stuttgart, pour lequel Jossi Wieler a été intendant de 2011 à 2018, le duo a travaillé sur plus de 25 productions. Leur mise en scène d’« Alcina » de Händel a été jouée à Edimbourg, Budapest, San Francisco et Lyon. En 2001, « Ariadne auf Naxos » a été nommée « Performance de l'année » au Festival de Salzbourg. En 2002, Jossi Wieler et Sergio Morabito ont gagné le titre de « Metteurs en scène de l’année » et ont reçu le Prix de théâtre allemand Der Faust dans la catégorie « Meilleure mise en scène » pour « Doktor Faust » en 2006 et « Glückliche Hand / Schicksal » en 2012. Pour l’ensemble de son travail à Stuttgart, Jossi Wieler a également reçu le Prix de la culture en 2015 et l’ordre du mérite du Bade-Wurtemberg en 2016. Cette même année, l’opéra de Stuttgart, sous sa direction, a été élu « Opéra de l’année » : une distinction reçue expressément pour le mode caractéristique de gestion d’ensemble de cette maison.

Fin février 2020, Jossi Wieler a mis en scène « Les Huguenots » au Grand Théâtre de Genève – une fois encore avec Sergio Morabito. Accompagnés de la scénographe et costumière Anna Viebrock, qui travaille avec Jossi Wieler depuis près de quarante ans, ils ont présenté leur interprétation de cet opéra, riche en associations. Comme toujours dans leurs productions, les images et les situations qu’ils présentent sur scène créent une forme particulière d’intimité avec le public et ouvrent de nouvelles perspectives sur ce qui semble familier.

« Répéter, c’est composer ensemble, dit Jossi Wieler pour décrire son travail de metteur en scène. Ajoutant qu’il faut apprendre à s’écouter mutuellement. Depuis de nombreuses années, il nous présente des mises en scène de théâtre et d’opéra intelligentes et sensibles. Ce sont des compositions impressionnantes de gestes et de mots, de sons et d’images qu’il capte dans sa troupe, respectant chacun, y compris le texte dramatique et l’œuvre musicale. Ses travaux établissent des liens avec notre vie réelle parce que, ici aussi, il sait écouter avec attention. Les contradictions de ses personnages sont les nôtres. Elles sont de notre temps, nous pouvons les partager, même présentées en costumes historiques. On écoute volontiers ces personnages – parce qu’ils ont quelque chose à nous dire et parce qu’ils nous invitent sans trop en faire à développer notre écoute mutuelle. »

Markus Joss, membre du jury