Yello

Yello
© Helen Sobiralski

Yello

Les pionniers du pop électronique

Le groupe s’est formé en tant que trio électro-pop à Zurich à la fin des années 70. À partir du quatrième album – dans une série comptant un total de quatorze titres en studio, jusqu’à « Point » en 2020  – le groupe s’est affirmé en tant que duo autour des deux figures de Boris Blank et Dieter Meier. Dans une très efficace division du travail, Blank s’occupe de la composante musicale, qu’il aborde dans un esprit prospectif quant à l’utilisation des échantillonneurs et à la personnalisation des sons de synthèse. Pour ce qui est de Meier, il amène ses propres textes, sa voix profonde de soliste et des concepts visuels qui font de Yello une explosion onirique d’excentricité.

Le reste est entretemps devenu histoire, Yello nous a offert des titres tels que The Race et Oh Yeah qui ont amené la musique suisse à des positions jamais atteintes dans les classements internationaux. Au fil des ans, Yello a su maintenir une production soignée et originale, ainsi que, par principe, résister à la tentation de se produire sur scène. Cela à quelques exceptions près devenues mythiques comme le concert de 1983 au Roxy de New York ou les quatre soirées à guichets fermés au Kraftwerk de Berlin en 2016.

Ils ont également été des protagonistes du processus de numérisation de la culture musicale. Comment ne pas donner raison à Carl Craig, le gourou de la musique électronique, qui en 2019, les a définis comme des « légendes humaines »?

Web

Spotify

Youtube

Waba Duba

The Race (live in Berlin 2016)

Oh Yeah