Roland Moser

Roland Moser, Schweizer Musikpreis 2021
Roland Moser
© Louis Moser

Roland Moser

Un alchimiste des sons

Né en 1943 à Berne, Roland Moser étudie avec une inlassable curiosité de nouveaux systèmes tonals, l’époque du romantisme et le dialogue entre le son et le langage. À la manière, pour ainsi dire, d’un alchimiste des sons, il développe de nouvelles techniques de jeu, révélant de nouveaux phénomènes sonores : pour la pièce en solo « Sehr mit Bassstimme sanft » de 2012, il arrache à la robuste caisse de résonance d’une contrebasse des polyphonies inouïes. L’exécution de « Threni » d’Igor Stravinsky, sous la direction du compositeur, à laquelle Roland Moser assiste en 1958, est un moment crucial pour son évolution artistique. Il étudie ensuite les œuvres d’Arnold Schönberg et d’Anton Webern avec Theo Hirsbrunner. Sándor Veress lui permet de polir son expression sonore. De 1966 à 1969, ses études le mènent auprès de Wolfgang Fortner à la Musikhochschule de Fribourg en Brisgau et au studio de musique électronique de Cologne. Roland Moser a enseigné la théorie musicale et la composition au Conservatoire de Winterthour, puis à l’Académie de musique de Bâle. Son œuvre imposante comprend aussi bien des pièces en solo à la sonorité épurée et de la musique de chambre que des opéras à grands effectifs. Il vit aujourd’hui à Allschwil, près de Bâle, avec sa femme, la violoncelliste Käthi Gohl Moser.

Website

Youtube

Neigung: I. Quasi scherzo mit zwei Trios

Roland Moser: Wal (1980/1983)

Roland Moser: Nach deutschen Volksliedern (on German folk songs) for Soprano & Ensemble

Pierrot Soldat

CH 05 Roland Moser (1943): Vier Hände (2015)