Esther Eppstein

Esther Eppstein

« La chose la plus belle est d’avoir accompli quelque chose ensemble et d’avoir un rôle dans ce monde, dans cette époque, que nous pouvons contribuer à façonner si nous le faisons, tout simplement, si nous nous impliquons, si nous osons faire quelque chose, si nous revendiquons l’espace et si nous sommes visibles.  » Esther Eppstein

Déclaration du jury

« Nous partageons un sens de l’émerveillement face à la ville, du jeu avec le rôle de l’artiste dans la société, nous sommes tous deux habiles pour faire et laisser faire, pour créer un cadre simple dans lequel se rencontrer. En fait, je suis un peu fier de connaître Esther depuis si longtemps et d’avoir eu cette conversation avec elle. » (San Keller)

© BAK, Marie-Eve Hildbrand / Terrain Vague, Lausanne

Esther Eppstein (née en 1967 à Zurich, vit à Zurich)

Esther Eppstein travaille depuis 1996 à son projet message salon, qui façonne jusqu’à aujourd’hui sa pratique artistique. Créé à la Ankerstrasse, l’offspace a déménagé à plusieurs reprises dans Zurich, entre autres dans un mobile home, qui fut acquis en 2001 par la Collection du Migros Museum. En 2006, elle lance avec d’autres esprits créatifs la maison culturelle Perla-Mode, située à l’angle de la Brauerstrase et de la Langstrasse.

Zurich est à la fois son domicile et son matériau de travail et d’exposition. Au fil des ans, elle a développé une sorte de septième sens pour le développement de cette ville suisse. En particulier par ses projets et l’utilisation de locaux commerciaux ou leurs vitrines à partir du milieu des années 1990, elle a contribué à façonner la perception de tout un quartier – le Kreis 4 – en le rendant plus accessible et en y attirant l’attention du public.

Pour Esther Eppstein, le développement urbain est et reste toujours intimement lié aux cultures underground mais aussi plus établies. Elle a, à chaque nouveau chapitre artistique, réussi à créer du lien et activer une communauté – comme une famille artistique diversifiée, prenant la forme d’une sculpture sociale.

Depuis 2015, après la fermeture de Perla-Mode, elle dirige le projet artistique message salon embassy – une résidence d’artistes nomade, qui invite des artistes étrangers à partir avec elle en expédition dans la scène artistique zurichoise pour y lier des contacts et publier le message salon embassy zine.

Les projets lancés par Esther Eppstein soulignent que la vocation des espaces d’art (et de l’art lui-même) est d’offrir de véritables espaces de liberté qui permettent les rencontres entre des personnes différentes. Ces projets ont exercé une influence inestimable sur la manière dont nous vivons et communiquons aujourd’hui l’art dans la rencontre humaine, sur notre façon de tisser des liens entre les œuvres et les personnes.

Esther Eppstein a reçu plusieurs prix pour son travail de curatrice et d’artiste, notamment de la ville et du canton de Zurich et de l’Office fédéral de la culture (2003 et 2006). Les œuvres d’Esther Eppstein font partie de la collection du Migros Museum für Gegenwartskunst et de la collection d’arts graphiques du Kunsthaus Zürich.