« L’homme apparaît au quaternaire » / Alexander Giesche

Alexander Giesche - Entete
© BAK / Charlotte Krieger

« L’homme apparaît au quaternaire » / Alexander Giesche

La force poétique des images                       

Production théâtrale 2020

La mise en scène rythmique par Alexander Giesche du récit « L’homme apparaît au quaternaire » de Max Frisch montre l’humanité engagée dans une lutte incessante contre sa propre destruction. L’interprétation, réduite à deux personnages, reste proche de la langue de Frisch tout en étant située dans le monde actuel. Le lien tissé entre les deux personnages, leur approche ludique l’un vers l’autre, avec le soutien du paysage scénique où le numérique et les technologies modernes ont un rôle marquant, constituent un élément remarquable de cette pièce. La production du Schauspielhaus de Zurich a eu sa première le 23 janvier 2020 à Pfauen ; elle a été invitée aux Rencontres théâtrales 2020 de Berlin et Alexander Giesche a reçu le prix 3Sat. L’œuvre a en outre été distinguée par le prix Nestroy à Vienne en 2020 au titre de meilleure représentation en langue allemande et a été choisie en 2021 pour figurer dans le Panorama de la Rencontre du Théâtre suisse.

Alexander Giesche

Né en 1982 à Munich, Alexander Giesche travaille en tant que metteur en scène de théâtre et directeur d’un collectif de performances. Après ses études des sciences de la scène à Giessen, il se rend en 2011 à Amsterdam à l’Académie et de musique et de théâtre expérimental « DasArts » où il effectue un programme de master d’une année. De 2012 à 2014, il est artiste en résidence au théâtre de Brême avant d’aller pour deux ans aux Münchner Kammerspiele avec le projet « Future Shock ». Depuis la saison 2019/20, il fait partie, sous les deux intendants Benjamin von Blomberg et Nicolas Stemann, de l’équipe de mise en scène du Schauspielhaus de Zurich. En 2011, il obtient, avec Lea Letzel, le prix de la critique du Körber Studio Junge Regie pour la pièce paroxystique « Record of time ». Dans l’enquête réalisée auprès des critiques de théâtre par la revue Theater heute, Giesche a été désigné à deux reprises, en 2014 et 2016, jeune régisseur de l’année.

Cette reconnaissance récompense une mise en scène qui a réussi à rendre théâtralement, avec une extraordinaire efficacité, un texte aussi difficile que le roman apocalyptique de Max Frisch. Grâce à une association exemplaire entre authenticité et sens du spectacle, « L’homme apparaît au quaternaire » de Giesche, Pfammatter et Reichert questionne des sujets absolument actuels tels que la rencontre entre l’humanité et la nature, ou la dissolution de la mémoire et de l’identité, et sans pour cela céder à de faciles effets de mode. Et il arrive encore à nous parler de la difficulté de l’époque que nous traversons, mais sans oublier de nous rappeler l’importance de l’espérance et du plaisir du jeu, de la légèreté et de la beauté.

Demis Quadri, membre du jury